CONFÉRENCE

par George-Henri SOUTOU
professeur émérite à l'Us Paris Sorbonne, histoire contemporaine
Cette conférence est intervenue le jeudi 25 septembre 2014 à 20 H; Salle Charlie Chaplin Espace François Mitterrand 73800-Montmélian.

Clic pour agrandir

Les buts de guerre et les tentatives de paix de la France, 1914-1918

Les responsables ont poursuivi pendant la Grande guerre des objectifs qui allaient souvent bien au-delà de la seule récupération de l’Alsace-Lorraine. Bien entendu ces buts étaient variables selon les personnes ou les groupes concernés, et selon que les perspectives d’une issue favorable de la guerre se faisaient plus ou moins probables.
Mais ont été très fortement envisagés, tout au long du conflit, et on en retrouve la marque jusque dans les traités de paix, la possibilité de récupérer la frontière de 1790, plus favorable que celle de 1815, d’annexer ou du moins de contrôler étroitement la Sarre, le Luxembourg, voire la Rive gauche du Rhin. Si l’annexion pure et simple apparaissait finalement impossible ou non souhaitable, des « garanties de sécurité » d’ordre territorial et économique devraient à l’avenir garantir la France contre une nouvelle attaque allemande. On souhaitait également, pour la même raison, « démocratiser » l’Allemagne, voire même remettre en cause son unité (qui en fait ne datait que de 1871).
A côté d’objectifs territoriaux, idéologiques, de sécurité, Paris poursuit également des objectifs d’ordre économique, tendant eux aussi à réduire l’infériorité de la France par rapport à une Allemagne plus peuplée et plus industrialisée.
Cependant certains estimaient qu’une victoire complète serait impossible, et qu’il faudrait le moment venu conclure avec les Allemands une paix négociée. Certains sondages très discrets en direction de Berlin prirent place en 1916 et surtout 1917. Les conditions envisagées auraient alors bien sûr été moins dures. La restitution de l’Alsace-Lorraine aurait pu par conséquent être compensée par la remise aux Allemands de telle ou telle partie de l’empire colonial français. D’autres sondages eurent lieu en direction de Vienne, pour essayer de détacher l’Autriche-Hongrie de son allié allemand. A l’automne 1917, on put penser un moment que l’on parviendrait à une fin négociée du conflit.
Mais il n’en fut pas ainsi, et les traités de 1919-1920, s’ils ne réalisèrent pas et de loin tous les objectifs français, reflétaient néanmoins très clairement l’inspiration de ceux-ci.
 
Georges-Henri Soutou


Clic pour agrandir

Clic pour agrandir

Clic pour agrandir


Qui est George-Henri SOUTOU ?

Georges-Henri Soutou est un historien contemporanéiste né à Genève en 1943, membre de l'Institut de France.
Il enseigne à la Sorbonne (université Paris IV) depuis 1988 et à l'Institut d'études politiques de Paris depuis 2005.
Ses domaines de recherche sont relatifs aux relations internationales au XXe siècle, en particulier sur la Première Guerre mondiale et les relations Est-Ouest après 1945. (diplomatie).
Il est élu membre de l'Académie des sciences morales et politiques en décembre 2008.

Clic pour agrandir

Il est président du Comité d'organisation de l'association des internationalistes, ainsi que membre du club Le Siècle
Il est directeur de la Fondation Thiers.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges-Henri_Soutou

http://www.paris-sorbonne.fr/IMG/pdf/SOUTOU-2.pdf


Nous avons le plaisir de le compter parmi nos adhérents sur ARBIN Georges-Henri Soutou.


Quelques œuvres de Georges-Henri Soutou 

La bibliographie de Georges-Henri Soutou est considérable.
Voici quelques exemples de ses livres, ou de ceux, à propos desquels, il a contribué :

 






Clic pour agrandir

Ami de Montmélian de longue date, le professeur Soutou apprécie particulièrement notre région où il possède une résidence.

Professeur Soutou Combe de Savoie Clic pour agrandir

Ci-dessus vous voyez la Combe de Savoie, côté est (direction Albertville) avec le clocher de la commune de Cruet, à droite la pointe du Grand Arc, au fond la cime neigeuse du Mont Blanc, et à gauche les pentes du massif des Bauges et de l'Arclusaz.


MAJ 21 Mai 2015 pour le "Mobile Friendly". 


Logo Amis de Montmélian et EnvironsL'association des "Amis de Montmélian et de ses Environs" a pour but de regrouper les personnes intéressées par la Commune de Montmélian et de ses environs en ce qui concerne le terroir, les habitants et les habitations, le paysage, les sites naturels et archéologiques et monuments et en général l'histoire et tous les problèmes d'environnement dans le présent et dans l'avenir.
Elle se propose de contribuer à conserver, mettre en valeur et développer tout ce qui est susceptible d'accroître à Montmélian la qualité de la vie sous toutes ses formes, d'aider au culturel et en général de permettre au pays de tenir son rang conformément à sa situation et à sa disposition, à l'exclusion de toutes discussions politique ou religieuse.